Le principe de vie et le principe de mort



   Partout dans l'univers et dans l'homme se manifestent le principe de vie et le principe de mort. Lorsque la vie veut s'épanouir, des forces contraires commencent à s'éveiller pour la brimer, l'anéantir, et la vie doit toujours se défendre. Action et réaction, il n'y a que cela. Et si l'homme ne se surveille pas, il se peut que la puissance de mort l'emporte. Combien de leçons peut-on tirer de cette vérité !

   Une personne vient me voir et se plaint que rien ne marche pour elle, qu'elle est découragée, déçue par l'existence. Je la regarde et je dis tout simplement
 :  « C'est que vous êtes inscrite à l'école de la faiblesse. — Quelle école ? Bien sûr, quand j'étais jeune je suis allée à l'école. » Je réponds : « Si, vous êtes inscrite à l'école de la faiblesse. » Elle ne comprend pas et je lui explique : « Voilà, dans cette école de la faiblesse on ne fait aucun effort, aucun exercice physique ou spirituel, on se réfugie dans les fauteuils, dans le confort, dans la paresse. C'est bien, c'est magnifique, mais que se passe-t-il à ce moment-là ? On ralentit le mouvement intérieur, on diminue l'intensité de la vie, de l'esprit, de la pensée, et le côté négatif se faufile, laisse des traces et des impuretés dont on ne sait pas se débarrasser. Vous devez donc vivre une vie intense pour rejeter toutes les saletés qui veulent se glisser au-dedans et qui vont provoquer en vous toutes sortes de troubles. Inscrivez-vous maintenant à l'école de la force, c'est-à-dire maintenez toujours en vous l'activité, la vigilance, le dynamisme, le courage, l'enthousiasme.»

   Sachant que les deux principes de vie et de mort sont ainsi en lutte, vous ne devez pas céder, ni laisser les forces négatives vous envahir et vous ligoter. Pour un moment on se sent bien en se laissant aller, mais ensuite on est paralysé
 : ni le sang, ni les cellules, rien ne vibre pour lutter et combattre, et alors c'est l'invasion des poussières, des moisissures et des champignons. Quand une roue tourne rapidement, la boue ne peut pas venir se coller à elle car elle est projetée ; mais quand le mouvement se ralentit, la boue se dépose. Avez-vous compris ? Il y a là une philosophie et une science extraordinaire. C'est donc à vous maintenant de faire des efforts, car c'est vous qui avez un intérêt formidable à ne pas vous laisser aller à la mollesse, à la paresse. Il faut des exercices pour tout : pour les membres, pour les poumons, pour la pensée, pour le sentiment, pour l'âme, pour l'esprit. À ce moment-là vous êtes dans un état de vibration qui rejette toutes les impuretés et vous pouvez continuer à marcher très longtemps.

   Depuis des années je vous dis
 : « Allez, inscrivez-vous à l'école de la force, faites des efforts », car ne rien faire, c'est la mort. Vous vérifierez un jour combien la vie intense est nécessaire. Voilà pourquoi il faut être sous le signe de l'enthousiasme, voilà pourquoi il ne faut pas abandonner l'amour, l'amour spirituel, car c'est lui qui crée en nous cet état de jaillissement et de rayonnement qui rejette tout ce qui est négatif et ténébreux. Ceux qui se prétendent intelligents et sages en pensant qu'il est inutile d'aimer et d'être bons ont signé leur arrêt de mort... mort spirituelle d'abord, mais l'autre mort viendra bientôt.

   Alors, il faut vous décider à comprendre aujourd'hui où est la santé et où est la force. La force est dans l'activité de l'esprit.


Omraam Mikhaël Aïvanhov



Page suivante 

Page d'accueil


 
 
Page 1     Comprendre la mort   André A. Bernier

Page 2     
Daphne Rose et Mikhaël   Daphne Rose Kingma et O. M. Aïvanhov

Page 3     
Selon Eckankar   anonyme

Page 4     
Ce qu'en pense Ernest   Ernest Tanguay

Page 5     
La mort nous fait signe à temps   Dr Max Bürger

Page 6     
Mourir   Placide Gaboury

Page 7     
La cryogénisation   Michel Marsolais

Page 8     
Le sommeil, image de la mort   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 9     
Steve Jobs, son discours à Stanford en 2005   Steve Jobs

Page 10   
L'expérience de la mort   Dr Raymond Moody

Page 11   
Naissance de l'idée de réincarnation   anonyme

Page 12   
Le médecin devant la mort   Hubert Doucet

 

 


 

 
 47 
 



Créer un site
Créer un site