Joyeux Noël, Jennifer



   Bonjour ma chérie. Noël ne sera pas pareil cette année sans toi, mais nous essaierons de surmonter notre chagrin en nous remémorant les 19 années que nous avons passées auprès de toi.

   Tout ce que je veux pour Noël, c'est de t'avoir à nouveau avec nous. Malheureusement, sachant que c'est impossible, je vais me contenter de t'écrire cette lettre ; Dieu, je l'espère, te la remettra en mains propres pour le jour de Noël.

   Tu m'as manqué lorsque j'ai fait les emplettes de Noël, toi qui savais toujours m'aider à choisir des présents qui plaisaient à ta mère. Je me suis bien débrouillé, en fin de compte ; j'imagine que tu m'as aidé. Ta mère sera ravie du présent que tu lui enverras du paradis ! Sarah aussi !

   Ta mère a préparé beaucoup de pâtisseries cette semaine : des gâteaux, des carrés aux dates, etc. Tu es étonnée, n'est-ce pas ?

   Cette année, à Noël, la réunion de famille aura lieu chez ton oncle Steve. Nous ne savons pas comment nous nous sentirons, mais disons que nous traverserons la rivière lorsque nous serons rendus au pont.

   Sarah va bien. Elle fréquente encore Brian (cela l'a vraiment aidée). Nous savons que ta présence lui manque beaucoup, surtout le soir parce que vous aviez l'habitude de bavarder ensemble pendant des heures. Tes conseils, autant que vos prises de bec, lui manquent !

   Je dois aller au cimetière demain pour pelleter un mètre de neige, au cas où un membre de la famille viendrait se recueillir sur ta tombe. Nous avons décoré ta pierre tombale ; nous y avons installé un oiseau rouge et blanc ainsi que des cloches que tu entendras lorsque le vent soufflera. C'est très jolie.

   Nous savons que tu manques à Patrick et que Patrick te manque. Navré de ne pas m'être montré plus positif à l'égard de vos fréquentations. Je le regretterai jusqu'à ce que je puisse te demander pardon en personne.

   C'est dommage que tu n'aies jamais pu essayer Internet, Jenny. Tu aurais adoré ça ! J'y ai fait la connaissance de gens formidables, des familles qui ont elles aussi perdu un enfant. Elles m'ont énormément aidé à surmonter ta mort. La plupart du temps, leur soutien est mon seul baume, à part la présence de ta mère. La perte d'un enfant est la douleur la plus accablante qu'un parent puisse éprouver ; la possibilité de correspondre avec des gens qui vivent un deuil semblable m'est donc d'un grand secours.

   Jennifer, tu nous manqueras toujours. Nous ne cesserons jamais de t'aimer. Nous ne t'oublierons jamais !


Avec amour, Sarah, maman et papa Furrow (Noël 1996)


 
 
Page 1     Comprendre la mort   André A. Bernier

Page 2     
Daphne Rose et Mikhaël   Daphne Rose Kingma et O. M. Aïvanhov

Page 3     
Selon Eckankar   anonyme

Page 4     
Ce qu'en pense Ernest   Ernest Tanguay

Page 5     
La mort nous fait signe à temps   Dr Max Bürger

Page 6     
Mourir   Placide Gaboury

Page 7     
La cryogénisation   Michel Marsolais

Page 8     
Le sommeil, image de la mort   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 9     
Steve Jobs, son discours à Stanford en 2005   Steve Jobs

Page 10   
L'expérience de la mort   Dr Raymond Moody

Page 11   
Naissance de l'idée de réincarnation   anonyme

Page 12   
Le médecin devant la mort   Hubert Doucet

 

 

 

 
 31 
 



Créer un site
Créer un site