Je suis seulement revenu pour mon chien


 
   Joe Benson, de Vendover, dans l'Utah, était le guide spirituel des Indiens Goshutes. Il allait toujours en compagnie de son compagnon inséparable, un magnifique berger allemand qu'il appelait Sky.

   Comme Benson vieillissait et que sa vue déclinait, Sky le guida et veilla sur lui. Sa santé ne cessa de se détériorer jusqu'au jour, à la fin de 1962, où il dit à sa femme Mable qu'il allait bientôt mourir. Elle prévint tous les membres de la famille qui se réunirent aussitôt au chevet du moribond. Comme ils ne suivaient plus les traditions indiennes, ils insistèrent pour qu'on le transporte à l'hopital le plus rapproché, à Owyhee, dans le Nevada. Sans tenir compte de ses protestations et des grogrements de Sky, ils l'emmenèrent à l'hôpital.

   Benson n'y demeura pas longtemps. Les médecins, voyant qu'il n'y avait plus d'espoir, le renvoyèrent chez lui, où il mourut en janvier 1963.

   Après les obsèques, de nombreuses personnes insistèrent pour garder Sky mais Mme Benson, qui avait remarqué que le chien paraissait encore plus endeuillé qu'elle-même, se sentit tenue de le garder auprès d'elle.

   Quelques jours plus tard, jetant par hasard un regard à la fenêtre, elle vit quelqu'un s'engager sur le chemin qui menait à la maison. Elle s'empressa, selon l'usage, de faire un feu et de préparer du café. Lorsqu'elle releva les yeux, elle vit son défunt mari sur le pas de la porte.

   Fidèle aux traditions de son peuple, elle dit gentiment à son mari qu'il était mort et qu'il n'avait rien à faire dans le monde des vivants. Celui-ci acquiesça et dit seulement : « Je m'en vais. Je suis seulement revenu pour mon chien. »

   Il siffla Sky, qui apparut immédiatement en agitant la queue de plaisir et courant frénétiquement autour de la cuisine.

   « Je voudrais sa laisse », dit Benson. Sa femme la décrocha du clou où elle était suspendue et la lui tendit, en prenant garde de ne pas le toucher. Il fixa la laisse au collier de Sky. Puis, le vieil homme et le chien sortirent, descendirent l'escalier et s'engagèrent sur le sentier qui contournait la colline.

   Après quelques secondes d'hésitation, Mme Benson courut de l'autre côté de la colline. Joe et Sky n'étaient visibles nulle part.

   La voisine de Joe et Mable, leur fille Arvilla Benson Urban, avait été témoin de l'étrange visite et elle jura sous serment : « J'ai vu mon père entrer dans la maison, déclara-t-elle, et je l'ai vu ressortir quelques minutes plus tard avec son chien tenu en laisse. J'ai vu ma mère partir à sa poursuite et, après un moment d'égarement, je l'ai suivie. Lorsque je suis arrivée au sommet de la colline, mon père et son chien avaient disparu. »

   Les jeunes gens de la famille cherchèrent le chien pendant plusieurs jours. Sans résultat. Sky semblait s'être évanoui avec son maître dans un monde meilleur.


source : Les phénomènes étranges du monde, par Charles Berlitz



 
Page 1     Comprendre la mort   André A. Bernier

Page 2     
Daphne Rose et Mikhaël   Daphne Rose Kingma et O. M. Aïvanhov

Page 3     
Selon Eckankar   anonyme

Page 4     
Ce qu'en pense Ernest   Ernest Tanguay

Page 5     
La mort nous fait signe à temps   Dr Max Bürger

Page 6     
Mourir   Placide Gaboury

Page 7     
La cryogénisation   Michel Marsolais

Page 8     
Le sommeil, image de la mort   Omraam Mikhaël Aïvanhov

Page 9     
Steve Jobs, son discours à Stanford en 2005   Steve Jobs

Page 10   
L'expérience de la mort   Dr Raymond Moody

Page 11   
Naissance de l'idée de réincarnation   anonyme

Page 12   
Le médecin devant la mort   Hubert Doucet

 

 


 

 
 19 

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement